• Préparation physique

    Affronter un défi comme celui de parcourir 750 km, exposé de sucroit à certains évènements tel que le mauvais temps, les tendinides ampoules et autres petits bobos notre corps exige une préparation physique et mentale pour pouvoir mener à bien ce projet .

    Personnellement je me suis donné un an pour parfaire ma condition physique. En 2014 j'aurai 67 ans et je reconnais que depuis quelques années j'ai cumulé une surcharge pondérale non négligeable que je dois progressivement éliminée. Je suis en quelque sorte dans la phase dite de " dégraissage du bonhomme".

    Donc depuis quelques semaines j'ai entamé de manière progressive de petites promenades de 3,4,5 km. J'ai multiplié les sorties deux voire trois fois dans la semaine. Lorsque je me suis senti à l'aise dans la distance j'ai entrepris des randonnées un peu plus longues et présentant quelques difficultés de terrain en matière de dénivelé.

    Pour l'instant je me contente d'un petit sac à dos renfermant de l'eau et quelques barres nutritionnelles. J'envisage dans les prochains mois effectuer des sorties en chargeant  mon sac à dos chaque fois avec d'avantage de poids jusqu'a ce que nous atteignions celui que je dois porter sur le terrain soit environ 12 kilos.

    Lors de ma dernière sortie j'ai parcouru 18 kms en 3 heures sur un terrain ne présentant pas de difficulté. A mon arrivée je me sentais bien voir même capable de pousser un peu plus loin "la machine".

    Pour l'avenir j'envisage d'allonger les distances (entre 20 et 25 km) de charger le sac à dos combiner des tracés plats avec des montées et des descentes plus ou moins prononcées jusqu'à ce que je me trouve à l'aise dans ces conditions.

    Mais marcher tous les trois jours 25 à 30 km c'est autre chose que marcher chaque jours 20 à 25 kms. Nous (mes filles et moi) envisageons dans l'avenir de nous immerger durant une semaine sur les mêmes conditions du chemin de compostelle. Nous adapterons une disposition d'esprit adéquate. Ainsi, si nous sommes préparés physiquement nous devons l'être mentalement pour dépasser les problèmes et les moments difficiles. 

    Nous avons quasiment une année devant nous pour atteindre nos objectifs...

    Sa Fille ainée :
    Pour ma part mon entrainement se résume à un footing de 45 mn dominical que j'espère bien faire évoluer...
    J'ai interrompu toutes activités sportives depuis mon accident et ce, pendant quasi 2 ans, suite fractures du tibia et du péroné. Je n'ai plus du tout de
    musculation, plus d'endurance ;
    bref je repars de ZERO.L'entrainement va être rude !

    Le retrait du matériel dans ma jambe a eu lieu en janvier 2013 et je recommence à courrir depuis le mois de mai 2013. Je me souviens encore de la sensation quand je me suis remise à courrir au bout de ses 2 ans ! Pour l'instant cet entrainement me pèse. Actuellement je n'ai aucun plaisir à courrir, j'espère que ça reviendra. Chaque dimanche je me fais violence pour partir, je garde en mémoire les courbatures que chaque footing provoque.

    Cependant j'atteins mon objectif que je me fixe avant d'aller courir et chaque dimanche je progresse en temps et gagne 5mn d'endurance ! 

    Mais comme mon père l'indique nous avons une année pour atteindre notre objectifs. J'espère juste être à son niveau au moment du départ !

     

       


  • Commentaires

    1
    amély
    Dimanche 4 Mai 2014 à 12:55

    Coucou, Ca y est j - 2 : je sens que la forme est au plus haut pour tous les deux !!! Que d'entrainements !! C'est super !! cool


    On pensera bien à vous le soir dans notre lit !! Bisous


    Buenos caminos a Compostela


     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :